Procédure MIRRAC

De nouvelles procédures de « mobilisation immédiate récupération rapide après chirurgie » (MIRRAC) se développent en France, permettant aux patients, bénéficiant d’une pose de prothèse, un retour à domicile précoce.

C’est dans ce contexte que plusieurs interventions de prothèse totale de hanche (PTH) et de prothèse totale du genou (PTG) ont pu être réalisées en chirurgie ambulatoire. Ces techniques ont été introduites à l’hôpital Schweitzer dans le prolongement d’un travail d’équipe sur le retour à domicile. Cette procédure permet un retour à domicile compris entre le 1er et le 3ème jour.

Ces interventions ont été réalisées grâce à l’implication de toutes les équipes, les chirurgiens, les anesthésistes, le Comité de Lutte contre la Douleur [CLUD], le personnel paramédical (infirmières, kinésithérapeutes...).

Les techniques utilisées sont inchangées ; la nouveauté réside essentiellement dans l’évolution de l’état d’esprit du patient et de l’équipe soignante et dans l’amélioration de l’organisation.

La procédure MIRRAC est intéressante car plus simple, plus confortable, plus performante, moins coûteuse et sans risque supplémentaire. Ce type de procédure permet ainsi d’initier un cercle vertueux dont les éléments se potentialisent mutuellement.

L’objectif principal de la récupération rapide est l’obtention du meilleur résultat fonctionnel après l’intervention, le plus rapidement possible, dans les meilleures conditions. Le patient est au cœur de sa prise en charge, il devient acteur de sa récupération.

La RRAC (récupération rapide après chirurgie) dépend de l’engagement du patient, c’est pourquoi une préparation optimale en amont de l’hospitalisation est nécessaire.

Le patient doit savoir comment se préparer, ce qu’il va se passer, ce qu’on attend de lui. Pour ce faire nous proposons une information pré opératoire complète, réalisée par une infirmière du service et par un kinésithérapeute.

À l’hôpital Schweitzer, ces techniques de récupération rapides sont mises en œuvre par tous les orthopédistes.

Dans le cadre de la continuité des soins, le suivi post opératoire des patients est aussi bien assuré à l’hôpital Schweitzer qu’au cabinet privé du chirurgien.